Special Issue/Édition spéciale : Spring / printemps 2018
Articles

Le « moment 68 » au Collège Sainte-Anne : la mentalité estudiantine au moment de la grève de 1968

Michael Poplyansky
Cité universitaire francophone de l’Université de Regina
Bio
Published March 22, 2018
Keywords
  • Acadian Education,
  • Student Movements,
  • Classical Colleges
How to Cite
Poplyansky, Michael. 2018. “Le « Moment 68 » Au Collège Sainte-Anne : La Mentalité Estudiantine Au Moment De La Grève De 1968”. Historical Studies in Education / Revue D’histoire De L’éducation 30 (1). https://historicalstudiesineducation.ca/index.php/edu_hse-rhe/article/view/4556.

Abstract

À l’instar d’autres institutions post-secondaires de l’époque, le Collège Sainte-Anne du village acadien de Pointe-de-l’Église (Nouvelle-Écosse) vit aussi une grève étudiante en 1968. L’évènement déclencheur est un éventuel déménagement de l’institution à Yarmouth. Le présent article analyse la mentalité des étudiants de ce collège classique au moment de la grève. Il vise ainsi à combler, au moins partiellement, une lacune dans l’historiographie actuelle consacrée aux années soixante, qui est encore largement limitée aux centres urbains. L’article conclut que, sans être coupés des bouleversements qui frappent l’Occident dans la foulée de l’année 1968, les étudiants de Sainte-Anne maintiennent une certaine sensibilité conservatrice, ne cherchant pas à rompre brutalement avec leurs aînés.

Like other postsecondary institutions of the era, College Sainte-Anne, situated in the Acadian village of Church Point (Nova Scotia), experienced a student strike in 1968. The catalyst was the College’s possible move to Yarmouth. The article analyses this classical college’s students’ mentality at the time of the strike. It seeks to fill, at least partially, a gap in “sixties” historiography, which is still largely focused on urban centres. The article concludes that, while not cut off from the upheaval that affected the entire Western world in the years following 1968, Sainte-Anne students maintained a conservative sensibility, refusing a brutal break with their elders.