Special Issue/Édition spéciale : Spring / printemps 2015
Special issue/Numéro spécial

"An Exceedingly Complex Institution" : Sir John Franklin High School, Yellowknife, NWT

W.P.J. Millar
University of Western Ontario
Published March 7, 2015
How to Cite
Millar, W.P.J. 2015. “"An Exceedingly Complex Institution" : Sir John Franklin High School, Yellowknife, NWT”. Historical Studies in Education / Revue d’histoire De l’éducation 27 (1). https://historicalstudiesineducation.ca/hse/index.php/edu_hse-rhe/article/view/4414.

Abstract

Résumé

« Une école difficile »; « un des plus brillants joyaux de la Couronne »; « une institution excessivement complexe ». Ces descriptions à propos de l’école secondaire John Franklin par quelques-uns de ses premiers enseignants décrivent l’histoire ambivalente des débuts de cette institution. Cet article retrace son développement dans les toutes premières années en commençant par sa conception qui, aux yeux du gouvernement, était ambitieuse. Par la suite, nous explorons les énormes défis de formation professionnelle et académique dans cette école secondaire à la fin des années 1950 et au début des années 1960 pour ses élèves non seulement de Yellowknife mais provenant de tous les Territoires du Nord-Ouest. Un des défis, et non le moindre, fut d’offrir une éducation qui allait intégrer des élèves de différentes cultures. C’était sans compter bien d’autres difficultés. Sir John n’était pas une école secondaire ordinaire. De différentes manières, c’était une institution unique dans l’histoire de l’éducation canadienne qui s’appuyait en théorie sur un modèle inspiré du Sud canadien, mais qui devait par nécessité tenir compte de la réalité distinctive du Nord canadien. Cette école devait offrir une nouvelle perspective dans l’histoire de l’éducation secondaire au Canada.

Abstract

“A difficult school”; “one of the brightest jewels in the…[government’s] crown”; “an exceedingly complex institution.” These descriptions of Sir John Franklin high school by some of its first teachers encapsulate the ambivalent early history of the school. This article traces its development in its first few years, beginning with its inception as an ambitious gleam in the federal government’s eye, and exploring its initial formidable challenges as a vocational and academic high school in the later 1950s and early 1960s for students not only in Yellowknife but coming from throughout the Northwest Territories.  Not the least challenge was the provision of an education that would integrate students raised in several different cultures, but there were other difficulties as well.  Sir John was not an ordinary high school.  In many ways it was a unique institution in the history of Canadian education, based in theory on a southern Canadian model but by necessity incorporating a distinctively northern Canadian reality, and as such, providing a new perspective on the history of Canadian secondary education.